Conseil d’Arrondissement de l’Aide à la Jeunesse
La Communauté française de Belgique

Qui suis-je ?

 

Vous me suivez depuis votre entrée sur le site... Je suis l'oie... l'oie de Visé.

 

Tout commença au XlVe siècle, moment où la Ville de Visé résista farouchement aux soudards du Prince-Evêque Jean d'Arckel. On raconte que j'étais avec ma gardienne, parmi les assiégés, lorsqu'elle les repoussa et arracha aux ennemis leur étendard...

 

C'est pourquoi, les Visétois m'ont érigée en légende... En remerciement de ma bravoure, je figure sur le blason de la Ville de Visé, définie, rien moins que cela, comme la « Capitale de l'oie » !

 

Et, vous savez quoi,... pour fêter dignement l'événement, les Visétois ont décidé de me déguster et ont inventé une recette pour me préparer « à l'instar de Visé »...

 

Si vous voulez vous y essayer, deux bons jours... vous seront nécessaires.

 

Il vous faudra d'abord courir après une oie de l'année (une pucelle qui n'a jamais encore pondu) et essayer de l'attraper ; si d'aventure, vous y arrivez, il vous faudra la plumer et la dépiauter...

 

Le premier jour, vous la pocherez dans un bouillon composé de carottes, oignons, céléri vert et rave, gousses d'ail, bouquet garni, fond de volaille, sel et poivre - 2 heures de préparation - et le lendemain, à la poêle puis au four - une bonne heure de préparation.

 

En accompagnement, carottes au gingembre (pour ses vertus aphrodisiaques peut-être) et un autre légume choisi (poireau ou chou de Bruxelles, tranches de pommes de terre cwènes di Gatte poêlées...).

 

Bref, vous en conviendrez, la déguster dans un bon restaurant de Visé est sans doute une meilleure idée.

 

Et si vous insistez vraiment pour vous procurer la recette, voici plusieurs liens qui pourront vous aider :

 

Recette Wallonie - Saveurs du Monde - Belgourmet - Cuisineaz - Ôdélices

 

Mais ne nous égarons pas... et revenons à Mosaïque...    >> lire la suite